Schedule

  2017 September  
28 29 30 31 01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8

Page Facebook et articles de presse



Nota Bene :
Les derniers articles sont principalement diffusés sur la Page Facebook de cette Agence. 
En cliquant soit sur ce Lien suivant : Page Facebook Agence Lilou Presse
Soit en haut de cet écran sur le logo F. 
Merci! à tous de nous suivre....

Coup de coeur livres 2017



Coup de coeur/ Radio



À l'occasion de la sortie de son livre, l'auteure Roxane Laurin s'est entrenue dans une entrevue portrait et, coup de coeur de la rédaction pendant une heure avec L'Animateur Louis-Amik Lalonde. Sur Fréquence Plaisir

 

Actualité sur le thème de la mort... par Elisabeth Ouimet

Parler de la mort demeure encore tabou en 2017 malgré l’éclosion de recherches, de témoignages et de livres relatant tous les aspects inimaginables de la mort. Des spécialistes osent parler de leur expérience, des médiums se prononcent, monsieur-madame-tout-le-monde prend position. Mais peu de gens se sont posé la question de savoir ce que nous, êtres vivants, pouvions faire pour soutenir nos proches décédés.
Dans le livre Nos morts ont besoin de nous, Marylène Coulombe nous guide à travers nos croyances, notre évolution et surtout, notre ouverture sur un monde encore bien méconnu et pourtant si près de nous. Les âmes se prononcent et Marylène Coulombe se fait la voix de l’au-delà, la « médiatrice » entre les âmes décédées et nous.
Article ici 

Concert Festival d'été avec Jérôme Charlebois

Pas question de s'ennuyer, cet été, du côté de Saint-Donat.

@ Crédit Photo Steve Duchene. 
Depuis plus de 10 ans, la municipalité de Saint-Donat offre à l’ensemble de ses citoyens et visiteurs des spectacles extérieurs gratuits pendant la période estivale. En tout, 16 spectacles qui réuniront des artistes de renom, des artistes émergents et des talents locaux.
Programmation
Avec les Jeudis au parc des Pionniers, c'est l'occasion d'apporter son pique-nique, sa chaise et ses couvertures et se laisser bercer au rythme des chansons de Félix Leclerc, en passant par la musique des années 1950 ou l’immensité de l’Abitibi.
Parmi les spectacles à retenir, l'Orchestre de Saint-Donat (13 juillet), André Thériault (20 juillet), Sara Dufour (27 juillet), Jorane (3 août), Bluebell Sisters (10 août) et Saltarello (17 août).
Aussi, les samedis de l'été se passent à la Place de l'Église, à 20h30, cet immense amphithéâtre naturel au cœur du village. Parmi les artistes invités, Sarah Dagenais Hakim Band (1er juillet), Jérôme Charlebois et Marco Calliari (8 juillet), Anthony Gaudet (14 juillet), Lady Beats (15 juillet), Glam Pop (22 juillet), les Brothers (29 juillet), Yann Perreau (5 août), Treecy McNeil (12 août), IMA (19 juillet) et Martin Goyette (26 août).
Article Ici 


 

Émission Arlette avec vous ! (Podcast) avec Roxane Laurin

Arlette avec vous ! De Arlette Fara. 
Une longue et formidable entrevue 
Pour évoquer en profondeur le livre de L'amour au premier Vol de Roxane Laurin Romancière
AM980 Montréal ici 

Critique Littérature Par Élisabeth BO

De sa plume romanesque et sincère, l’auteure Roxane Laurin nous livre son histoire par L’amour au premier vol, entre ciel et mer, où le temps s’arrête et laisse la vie reprendre son cours. Il n’est pas rare qu’après une épreuve aussi douloureuse que celle d’une lutte acharnée contre le cancer, on ressente le besoin viscéral de s’accrocher à ses racines, à son histoire, celle d’avant nous, celle d’où l’on vient.
 
Épuisée, mais bien vivante, Roxane Laurin s’enracine sur le bord de la mer, à la suite de ses traitements, se ressource près de ses parents pour qui elle ressent un amour inconditionnel et reprend son souffle au rythme de leur histoire et de son histoire à elle, celle dont elle est auteure; l’histoire de sa vie.
 
 
Un souffle léger comme une plume
 
« Est-ce pour oublier ''l’intrus'' à l’intérieur de moi que je me lance dans un projet d’écriture où l’amour charnel et professionnel de mes parents fusionne en une passion commune qui m’habitera pour les prochains mois à venir? Ai-je besoin de retourner à la source de ma vie, de mon souffle pour convaincre le ''monstre'' que je suis délibérément vivante et que je le resterai? Quoi qu’il en soit, ai-je besoin d’une raison pour immortaliser une histoire d’amour digne d’un film? »
 
 
Les confidences de Roxane Laurin nous amènent à la rencontre de ses parents, aviateurs professionnels, dont l’amour a su braver tempêtes et vagues pour survivre. Leur récit parsemé de souvenirs nous rappelle la fragilité de la vie et la nécessité de « faire avec » les bourrasques mises sur notre chemin. Lorsque la vie prend un virage auquel on ne s’attendait pas, comment peut-on s’en sortir? Par la foi en soi? En la vie?
 
« Laisse-moi te dire, Roxane, que j’ai connu des sensations plus agréables au cours de ma vie. Ça fait vraiment bizarre de se retrouver la tête en bas (…) Ça fout littéralement la trouille! (…) comme si la Terre fonçait sur nous. Imagine un peu…Être en avion et ne plus voir le ciel au-dessus de soi (…) Il faut être prêt à toute éventualité. Au cas où, accidentellement, un pilote se trouverait dans cette fâcheuse position, il doit savoir comment s’en sortir. »
 
« Savoir comment s’en sortir »…
 
Est-ce possible que nous soyons dotés de tous les « outils » nécessaires pour survivre à toute éventualité, survivre à tout brouillard sur notre route, à toute déviation non prévisible? Dans quelle mesure sommes-nous les pilotes de notre vie? Comment peut-on se laisser emporter par les vagues sans tenter de tout contrôler, sans craindre de perdre pied, dans un parfait saut de la foi?
 
On ressent à travers les confidences de l’auteure non seulement beaucoup d’admiration envers ses parents, mais aussi une reconnaissance infinie pour les ailes qu’ils lui ont léguées de par leur amour pour la vie, de par leur foi inébranlable en l’existence. L’histoire de ses parents miroite sur ses pas comme un balisage lumineux sur sa route. L’auteure se laissera donc guider par ses parents phares.
 
 
La mer et le ciel comme horizon infini
 
 
« En foulant les milliers d’éclats de soleil qui fracassent la multitude de grains de sable jalonnant le rivage, je songe à la chance que j’ai, d’être ici, vivante… et de goûter au bonheur de faire revivre la riche existence de mes parents. »
 
 
Les confessions de Roxane Laurin sur ses états d’âme, ses maux physiques, ses jours de pluie et ses éclaircies, s’ancrent sur papier comme un carnet de vol légué au vent; ses pas s’enracinent sur le sol de sable, témoins de son existence, de son combat, la mer bénissant chaque souvenir soufflé à son oreille comme un baptême de l’air, de vie, de renaissance.
 
 
L’auteure touche la vie, sans limites, comme si chaque vague portait en elle un mouvement unique, un nouvel horizon, que le ciel et la mer ne faisaient qu’un pour lui offrir d’infinies possibilités.
 
En écoutant les souvenirs de ses parents, elle souligne plusieurs traits communs entre le combat contre le cancer et l’imprévisibilité des conditions aériennes. L’atterrissage peut être cahoteux, le vol tumultueux, mais ce qui importe, c’est de toujours tenir les commandes, être alerte, vivre le moment présent sans anticiper et toujours demeurer ancré dans la réalité. Être maître de son envol.
 
L’auteure est très honnête quant aux ondulations que ses traitements lui ont fait vivre; elle témoigne de ses périodes de grands acharnements et de ses remontées, de l’épais brouillard qu’est la maladie, de l’espoir qui demeure toujours fragile.
 
Son introspection est entière, authentique, et son écriture poétique gagnerait à être scénarisée. À la fin de notre lecture subsiste une pensée; celle de profiter de tous les moments que nous offre la vie, apprendre de nos combats, savourer le bonheur, saisir le jour et ne pas craindre la nuit.
 
Prendre les commandes de sa vie.
 
« Faire avec » les conditions extérieures de nous.
 
Choisir ses ailes.

Article Cliquez ici 

Critique littéraire Druide - Aimer Encore et Toujours

Le commentaire de Lynda:
L’amour, toujours l’amour, un essentiel dans la vie de l’être humain. Quatorze auteurs, quatorze petites histoires d’amour.
Ce que j’ai aimé, c’est que ce n’est pas toujours l’amour ‘’conte de fée’’ qui est raconté dans ses petites nouvelles, non, c’est vraiment l’amour sous toutes ses formes.
L’amour au-delà de la mort, ou bien un amour de jeunesse retrouvée après plus d’un demi-siècle. L’amour qui meurt ou bien l’amour rencontré au déclin de sa vie. Et même l’amour pour l’autre qui est du même sexe.
De belles petites histoires qui ne sont pas des histoires à l’eau de rose. Non au contraire, étant donné que la plupart de ces histoires se passent pour des gens du troisième âge, je crois que ça nous fait prendre conscience, que la vie, les bons moments, ne doivent pas être gaspillés, mais se doivent d’être vécus, avec toute notre énergie, parce que pour nous tous, le temps file, avance, et il n’y a pas de marche arrière.
Une autre petite chose que j’ai vraiment aimée, c’est la courte biographie à la fin de chaque petite histoire, sur chacun des auteurs.
Bravo pour ce collectif, on a tous besoin d’entendre parler d’amour, et ce, quel que soit le type d’amour ! Lien Article 

Ici Radio Canada Marina Orsini - Aimer.... collectif

Ici Radio Canada Marina Orsini en parle sur ci-dessous 
Lien article

On parle du livre dans la dernière partie du livre « Aimer Encore et Toujours » Paru aux Éditions Druide à 55:55 Minutes (dernière section de l'émission) animée par Marina Orsini....
Lien Vidéo 

 

Fréquence Plaisir (Podcast)

Louis-Amik Lalonde recevait à l'antenne en exclusivité, la talentueuse et très émouvante auteure Roxane Laurin Romancière qui nous partage plusieurs sphères de son plus récent ouvrage "L'amour au premier vol". Un ouvrage relatant les profondeurs maritimes de l'amour entre deux amants/héros de l'air épris l'un pour l'autre d'un amour inconditionnel, une histoire vraie, grande et magnifique. Prenez le temps de découvrir ce voyage intérieur et spectaculaire avec nous.
Podcast Ici 

Critique Livre - L'amour au premier Vol - Blog Littéraire

L’amour au premier vol
-Roxane Laurin
-Éditions Marcel Broquet
-216 pages
-Histoire vraie, aviation, amour, auteure-partenaire
 
Critique Littéraire de Lynda Massicote sur le Blog Littéraire ce lien 
Commentaire : 
Je viens tout juste de terminer ce livre, et je suis émue et un peu triste. J’ai l’impression de quitter une bonne amie, avec qui j’ai passé quelques heures.
Ce livre m’a touché énormément. On ressent sans aucune difficulté l’amour de l’auteure pour ses parents, mais encore plus fort l’amour que son père et sa mère ressentent un pour l’autre.
Les parents Claude et Pauline, 2 fervents de l’aviation, depuis leurs plus jeunes âges auront trouvés un bel amour tout en pratiquant, ce qui pour tous les deux, était leur grand amour : l’aviation.
C’est sur le bord de la mer, que Roxane, choisi de raconter cette belle histoire d’amour depuis le tout début de cette attirance un pour l’autre au moment de leurs adolescences, et c’est aussi à cet endroit qu’elle va se ressourcer physiquement, après un traitement pour un cancer du sein. On sent chez l’auteure ce désir de vivre, et de vivre pleinement, mais surtout de vaincre le monstre, comme elle le dit elle-même.
J’ai adoré la plume de Roxane, qui vient nous chercher avec des mots choisis et touchants, qui nous donne le goût de connaître personnellement les gens de qui elle parle, une douce mélodie de mots qui vont directement au cœur.
Merci à Roxane Laurin, d’avoir su partager ces beaux moments avec nous, de s’être livrée au travers les pages de ce livre ! Un livre que je me rappellerai longtemps !


 

Coeur à Coeur avec Lilou - Magazine Vivre

Se reconnecter à sa Joie profonde

« Je suis représentante de la joie Je suis Assistante du moral des troupes,  consultante en voyages, en Grands Voyages même Je suis Souffleur de poésie Chercheur de trésors » Anabelle

 Lilou Macé nous présente quelqu'un de très spécial, Anabelle. C'est une Neztoile. Qu'est-ce qu'une Neztoile? C'est un personnage fantastique, issu du clown, qui est formé à la relation d'aide. Une Neztoile, homme ou femme, est belle dans son étrangeté et lumineuse. Les Neztoiles vous éclairent dans l'obscurité, vous aident à voir la vie de plus haut, à être un point libre de rire et de joie
D'où viennent les Neztoiles?
Neztoile est issue de l'univers du clown pour son côté fantasque, burlesque; sa liberté d'expression et l'audace qu'il nous permet. Neztoile c'est aussi l'univers des mondes fantastiques, féériques. Moi je suis un Elfe au nez rouge.
En plus de semer la joie, tu accompagnes les gens qui vivent des passages difficiles dans leur vie.
Oui. Nous sommes formés à la relation d'aide et en fait, une Neztoile aide à mieux vivre les grandes transitions de vie que sont les maladies graves et même la mort.
Comment peut-on décider de dédier une partie de sa vie à vouloir apporter de la joie à des personnes qui vivent des moments difficiles, qui voient tout en noir?
D'abord, je crois que je ne l'ai pas décidé. J'ai plutôt l'impression que c'était inscrit dans mon chemin de vie et que c'était en lien avec une extrême sensibilité que je possède face à la souffrance des gens en général, cette sensibilité étant aussi reliée à une interrogation profonde par rapport à la mort.
Comment réussis-tu à trouver la joie dans des moments plus délicats, à établir la connexion, à trouver les bons mots, les mots justes?
On est toujours à la recherche du mot juste et même si c'est un accompagnement dans l'imaginaire, c'est aussi très concret. Quand une personne souffre, nous allons aussi utiliser l'humour pour alléger la situation. Quand je suis en Neztoile, je respecte vraiment le patient et pour moi, une des preuves de respect, c'est de faire rire.
C'est un humour qui fait du bien
Oui. Ce n'est pas un « numéro » que l'on fait dans une chambre Comme nous sommes déguisés, on pourrait croire que l'on fait un spectacle, mais ce n'est pas ça du tout. C'est plutôt une transposition dans l'imaginaire.
Tu utilises une autre expression que j'aime bien : « Art soignant »
Je crois que l'art, s'il est centré sur la personne, peut véritablement soigner. S'il est centré sur ce qu'il y a de plus grand et de plus beau, il soigne. Je pars du principe que les moments les plus heureux de notre vie sont souvent associés à ceux où l'on a vu un grand film, écouté une belle musique, vu un beau paysage J'utilise donc tous ces moments heureux auprès des personnes qui vont mal.
 
Par Lilou Mace,
Lien : 
http://www.magazinevivre.com/articles.php?id=252

Salon de L'Outaouais - Envolées des livres des Roxane Laurin!

Coup de coeur!!
Véritable succès et 
marée humaine au Salon du Livre de L'Outaouais dans le gros kiosque 205 du Distributeur ADP! 
Tous 
livres se sont "littéralement envolés"  
Christine Lamer comédienne, Écrivain, le charismatique Christian Tétrault, le flamboyant Lino Zambito, et la rayonnante
Marthe Saint -Laurent Écrivain et Éditrice indépendante. 

Coup de coeur - de la radio Fréquence Plaisir en Outaouais

À l'occasion de la sortie de son livre, l'auteure Roxane Laurin s'est entrenue dans une entrevue portrait et, coup de coeur de la rédaction pendant une heure avec L'Animateur Louis-Amik Lalonde.
 
 

Critique Livre - L'amour au premier Vol - Culture Hebdo

Fille battante et d’un héros de l’air

L’amour au premier vol vous offre un deux pour un en somme. Ce récit vécu combine la lutte mené par Roxane Laurin son auteure contre le cancer du sein. De l’autre et en alternance, la grande épopée de Claude Laurin son père, un héros de l’air qui figure d’ailleurs au panthéon de sa profession pour avoir sauvé de la catastrophe les passagers du Boeing de Québécair qu’il pilotait en 1979 au-dessus de Sainte-Lucie dans les Antilles. D’ailleurs l’ouvrage est préfacé par le commandant Robert Piché qui le connaît depuis des années. Donc deux grandes histoires humaines qui se recoupent pour donner au final une lecture emballante au possible, qui à sa façon est un hymne à la vie. A ceux qui se découragent ici-bas, offrez-vous cette attitude face à la vie, rien de moins que tonifiante. Et à propos, le lancement marqua aussi les débuts dans la profession d’attachée de presse du domaine du livre, Cynthia Sardou qui a fondé l’agence Liloupresse. Qui par le climat de la réception, organisée minutieusement par ses soins, donna le ton de ce qu’on trouve dans l’ouvrage, de la chaleur humaine. Un cinq à sept, où chose maintenant rare, peu de  convives avaient le nez rivé à leur portable. Tous échangèrent avec le désir de se rapprocher. On se serait cru dans les années soixante-dix. Surveillez cette relationniste.
L’amour au premier vol. Roxane Laurin. Marcel Broquet 224p. 
Critique livre lien : Culture Hebdo 

 

Lancement Livre de Roxane Laurin

Compte rendu de la soirée du 14 février 2017. 
Ce sont environ 140 convives qui se sont rendus à cet événement qui fut très festif ! Et réussi!! à l’Assommoir dans le Vieux Montréal. 
 Plusieurs personnalités du milieu littéraire, artistique et du journalisme, se sont rendus à l’événement pour soutenir l’auteure de ce livre et la vedette de cette soirée, qui est venue avec Claude et Pauline Laurin aussi héros de l’histoire de ce récit.
L’actrice - Marie Turgeon, Marthe Saint-laurent Auteure et Éditrice indépendante, Joanne Simon, auteure chez Béliveau, sont venus. 
Marie-Josée Longchamps Artiste est venue accompagnée de son époux Jean-Marc Brunet Naturopathe homme d'affaires, essayiste, Alain Zouvi , Metteur en scène et Scénariste, Hélène Clermont l’amie des stars et Jules Aillaud producteur de spectacle Marie-Helene Meunier du Journal de Montréal.

L’hôte de la Soirée fut bien sûr Victor Charlebois propriétaire des trois restaurant Assommoir entre autres, celui de Notre –Dame. 
L'agence Lilou Presse
(Crédit Photos Alan et Paul Lipinski pour Point de Vue)

Charles Biddle Jr et Véronick Lemay ont animé les festivités!

.La venue de l’artiste Charles Biddle Jr et Véronick Lemay ont aussi animé les festivités au lancement de Roxane Laurin ce qui a grandement contribué au sccès de cette soirée! 
À l'Assommoir de Notre-Dame...
Cédit Photos Paul et Alan Lipinski


 

Aimer encore et toujours - Éd. Druide

Tiphaine HADET - Auteure
***Chronique***
Aimer encore et toujours
De l'autre côté de l'océan Atlantique, Claire Bergeron a choisi de réunir 14 plumes autour du thème de l'amour. 
Plongé dans 14 nouvelles toutes très différentes, le lecteur parcourt des paysages très variés. Certains respirent la solitude. D'autres sont emplis de surprises et de passions. Mais tous résonnent au creux de nos oreilles à travers des quotidiens, des aléas connus, des interrogations humaines. Tous nous invitent à nous poser des questions sur cette quête du bonheur ou du chemin amoureux. À travers le regard de personnages ou des auteurs eux-mêmes parfois, ce sont toute une multitude de sentiments qui prend vie derrière des mots simples, sans tabou, sans défense. À travers des mots qui font du bien. Mais qui peuvent aussi faire mal. 
Ce recueil n'est pas un simple recueil anodin. Il offre des réflexions, des instants passionnels, des histoires rocambolesques qui font de l'amour un élément moteur, un déclencheur, un soutien. 
À tous les âges de la vie, ces nouvelles nous invitent à aimer l'autre mais, plus encore, à nous aimer tels que nous sommes... 
Éditions Druide
 

Aimer, encore et toujours : l’amour est-il toujours d’actualité?

Crédit photos: Éditions Druide
 
Ah non, pas encore un recueil de textes sur l’amour! Mais qu’a-t-on encore à dire sur ce sujet qui perdure depuis des siècles? Franchement, est-ce que les auteurs du collectif Aimer, encore et toujours avaient réellement quelque chose à rajouter à tout ce qu’on a pu dire sur l’amour sous toutes ses coutures? Il faut croire que oui puisque… ce recueil est un pure ravissement, pour les yeux et pour le cœur!
 
La romancière Claire Bergeron songeait depuis quelques années à ces gens qui croient toujours en l’amour, en leur quête d’absolu, au souhait de partager leur bonheur avec l’autre et ce, malgré les statistiques qui affirment qu’en 2016, la majorité célibataires vivent très bien sans relation amoureuse.
 
« C’est en songeant à ces personnes en quête du partenaire idéal que m’est venue l’idée de ce recueil. En invitant quatorze auteurs à se pencher sur ce thème d’actualité, il ne pouvait en résulter qu’un bouquin rempli d’émotions, de tendresse et d’humour. Pour un romancier, écrire sur un thème imposé est un agréable défi. »
 
 
Quelle agréable de surprise que la lecture du recueil Aimer, encore et toujours! Invitée au lancement par l’une des auteurs du collectif, j’avoue que l’idée de couvrir ce livre me laissait passablement… froide. L’amour? Encore? N’a-t-on pas fait le tour du sujet?
 
Malgré mon scepticisme, ce collectif a réussi à me séduire et à me prouver, hors de tout doute, que tant que les êtres vivront sur Terre, l’amour sera là pour les inspirer…
 
L’amour existe encore
 
 
Aussi quétaine que cela puisse paraître, force est de constater que l’amour existe encore malgré le nombre de séparations, d’infidélités et de drames conjugaux qui peuplent nos existences.
 
Chaque texte du recueil Aimer, encore et toujours est une ode toute intime, toute unique à chaque auteur et la diversité des textes saura plaire à tout lecteur ou lectrice, toutes générations confondues.
 
Loin de tomber dans un romantisme redondant ou aseptisé, chaque texte se découvre comme un chapitre d’images et de mots soufflés à l’oreille du lecteur. L’amour ici ne concerne pas uniquement la relation entre deux amoureux, mais retourne à la source même de ce sentiment qui prend naissance d’abord et avant tout avec nos parents, notre environnement, notre legs générationnel, notre passé.
 
« Poussé par l’amour que j’éprouvais pour lui, dans un geste d’enfant affectueux, je me suis approché de sa chaise et j’ai frotté sa joue avec ma petite main, impressionné par sa barbe noire. D’un mouvement violent et imprévisible, il m’a asséné une claque sur la joue en me criant de ne plus jamais toucher son visage avec mes mains sales. »
 
On découvre la peine enfouie d’un enfant qui n’a pas trouvé d’écho à son besoin d’amour paternel, de l’amour maternel qui a tenté de combler ce vide, mais qui n’a pu panser les blessures de cet amour réprimé. La quête du père. La recherche d’un amour jamais comblé. La reproduction de ce schéma créé dès ses premières années de vie dans toute relation future.
 
« Déménager, c’est épuisant. Partager une maison en deux, c’est épuisant. Annoncer la séparation à tout le monde, c’est épuisant(…) Regarder les enfants et sentir qu’on a tout chié, c’est épuisant. »
 
Sentir qu’on a échoué, qu’on a merdé. C’est aussi ça qu’inspire l’amour. Le temps qui passe. Les séparations, les pages qui tournent, les chapitres qui finissent.
 
« Je ne reconnais plus mon foyer qui, pendant des décennies, m’habillait de duvet, aussitôt le pied posé dans l’entrée. Mon antre. Mon velours. Mon refuge. Cette maison est ma biographie. Et soudainement, je la hais. Sa chronologie, ses histoires, ses anecdotes, ses évocations, ses confessions… Je la hais. Elle est finie. Sèche.»
 
L’amour n’a pas d’âge
 
D’une simplicité pure et bouleversante, le collectif Aimer, encore et toujours aborde également des amours trop souvent oubliées; celles que l’on vit à un âge avancé. Car oui, l’amour n’a pas d’âge et peut se produire à tout moment, même lorsqu’on ne l’espère plus.
 
« Debout l’un contre l’autre au milieu de la place, chacun soutenu par sa marchette, ils laissèrent leurs lèvres se joindre dans le plus doux et le plus tendre des baisers, un baiser mouillé de larmes et agité de tremblement, un baiser qu’ils auraient voulu voir se prolonger jusqu’à l’éternité. »
 
Gros coup de cœur pour les histoires d’amour des personnes de plus de 70 ans qu’on oublie trop souvent entre deux mots croisés. Comme il est doux de découvrir que l’amour ne prend aucune ride, qu’il est toujours intact, au fond, dans le creux de notre poitrine, prêt à bondir lorsqu’il est partagé!
 
Il y a aussi cet amour partagé qui ne peut être, car l’autre appartient à une autre histoire.
 
« Mon amour pour Johan m’a fait perdre mes repères. C’est à lui, à son choix, que j’ai abandonné ce difficile dilemme. Je ne pensais jamais qu’un jour je remettrais mon destin entre les mains d’un homme. »
 
L’espoir est ce qui rend l’amour à la fois enivrant et souffrant.
 
« L’amour est en vous et mon souhait le plus cher est de le conquérir. N’ayez pas peur de nous. Offrons-nous la chance d’apprendre à nous connaître. »
 
Combien de fois la peur de souffrir est venu à bout de l’amour?
 
L’amour se crée de lui-même
 
Mérite-t-on d’être aimé ? Mérite-t-on d’aimer? Mais qui a soumis cette idée que l’amour se méritait? Tout le monde mérite d’être aimé et d’aimer à sa juste valeur. Tout le monde a le droit de créer cet amour désiré, aussi idéal puisse-t-il être.
 
À la suite de chacun des textes, le lecteur pourra lire une courte biographie de l’auteur, de ce qui a inspiré son texte et de ce qui a animé ses mots. Il est impossible de ne pas se reconnaître dans l’un des chapitres tant la variété des textes est large.
 
L’amour ressort toujours entre les lignes, peu importe le vécu, les désillusions, les grands remous qu’il apporte parfois.
 
« Et on est devenus ensemble. On est devenus nous. À s’aider à devenir plus encore. (…) On s’est enfin aimés comme on rêvait d’être aimés. On s’est aimés pour vrai. Parce que c’était vrai ce qu’il y avait entre nous. »
 
Je suis extrêmement reconnaissante à Claire Bergeron, l’initiatrice de ce collectif, et à tous les auteurs qui y ont participé pour ces écrits remplis de passion. Le recueil Aimer, encore et toujours est un excellent cadeau à offrir pour les fêtes.
 
Aimer, encore et toujours
Collectif sous la direction de Claire Bergeron
Éditions Druide Lien article